DEAUVILLE 2009
And the winners are… Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   

Grand prix : The messenger
Prix du jury ex-aequo : Precious et Sin nombre
Prix du jury Cartier : Humpday

Partiellement prévisible que ce palmarès de la 35ème édition ! S’il n’est pas étonnant d’y retrouver « Precious » de Lee Daniels et même « Humpday » de Lynn Shelton qui continuent d’engranger des prix ou reconnaissances au fil de leur participation à divers festivals, on peut tout de même s’étonner que ce ne soit pas pour le Grand prix…

Lire la suite...
 
Hommage à Harrison Ford Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   

Image
Photo : Thibaut Demeyer
Beaucoup de monde le long du tapis rouge pour accueillir le couple Harrison Ford et Calista Flockhart à l'occasion de l'hommage remis à l'acteur pour l'ensemble de sa carrière. Celui-ci a déclaré être très touché et ému par cette attention.

 
Harlem 1987 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   

Image
Photo : Thibaut Demeyer
Comme à l’accoutumée, la salle a droit à une présentation sommaire du film de la compétition et de l’équipe présente. Le 10ème de cette édition est dépeint par son réalisateur Lee Daniels comme étant un message d’espoir pour tous. « N’hésitez pas à rire surtout, riez, riez beaucoup. »
Après un tel mot d’ordre, il était difficile de croire aux images qui allaient suivre et à la profondeur de ce qu’elles tendaient à démontrer, même après avoir pris connaissance du synopsis.

Lire la suite...
 
Missions délicates Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   

Image Le retour de la guerre est un fardeau lourd à porter. Ses séquelles sont incommensurables. Mais il y a d’autres missions qui dépassent tout entendement : annoncer à des proches la mort d’un fils, d’un père, d’un frère. La première souffrance peut-elle aider à banaliser la seconde ?
Blessé au combat en Irak, Will Montgomery (Ben Foster) rentre chez lui. Pour terminer son service, il est muté à l’administration militaire qui a la tâche de prévenir les familles de soldats morts au combat. Accompagné par un autre officier (Woody Harrelson), il sera confronté aux différentes réactions engendrées par sa mission et devra faire face à ses propres démons au travers de la peine d’autrui et se reconstruire petit à petit.

Lire la suite...
 
Matt Damon en menteur pathologique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   

Image
Photo : Thibaut Demeyer
Drame ou comédie ? Info ou intox ? Bien des questions auraient pu être posées à l’issue de la projection de « The informant » de Steven Soderbergh si ce n’était inspiré d’une histoire vraie, signalée avec l’humour caractéristique du réalisateur de la série des « Ocean’s » dès le générique du début. Pas étonnant que l’on retrouve également crédité à ce même générique George Clooney qui complète, comme producteur, la fine équipe d’inséparables, apparemment !

Lire la suite...
 
Ne fait pas du porno qui veut. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Thibaut DEMEYER   

 Toujours au niveau de la compétition, le festival nous a présenté le troisième film de Lynn Shelton intitulé  Humpday, une comédie qui raconte l’histoire de deux copains de fac qui se retrouvent.

Lire la suite...
 
Spacey complètement déjanté Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Thibaut DEMEYER   

 Kevin Spacey, en psy de stars hollywoodiennes complètement défoncé aux substances illicites et à l’alcool depuis le suicide de son épouse, n’est franchement pas ce que l’on a fait de mieux en matière scénaristique.

Lire la suite...
 
Humour et originalité Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Thibaut DEMEYER   

 La compétition a été déclarée ouverte ce lundi avec un premier film qui, espérons-le, sera le reflet d’une sélection aussi prometteuse que cette première œuvre.

Dernière mise à jour : ( 15-09-2009 )
Lire la suite...
 
Tout n'est pas qu'un rêve Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   

Image
Photo : Thibaut Demeyer
Le couple Campbell est très aisé et mène une vie sans souci avec leur fils adoptif de six ans Joey. Jusqu’au jour où le père biologique, fraîchement libéré de prison après avoir purgé sa peine pour brutalité conjugale et alcoolisme, entame une procédure judiciaire pour le récupérer, jugement qui lui donne raison. 

Lire la suite...
 
Julia Migenes éclatante, Meryl Streep pétillante Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Thibaut DEMEYER   

Image Deux évènements de taille ont marqué ce premier week-end du 35ème anniversaire du Festival du Film américain de Deauville.

Dernière mise à jour : ( 15-09-2009 )
Lire la suite...
 
Quand l'amour prime Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Thibaut DEMEYER   

 Lors de la présentation, hier soir, en avant-première de Like Dandelion Dust de Jon Gunn avec Mira Sorvino, l’émotion était palpable dans la salle du C.I.D. Il faut préciser que le thème du film était propice à cela. Un couple aisé, Jack et Molly, vivent une vie heureuse avec leur petit garçon Joey, leur fils adoptif de six ans. Mais lorsqu’ils apprennent que le père biologique de Joey sort de prison avec la ferme intention de reprendre sa vie à zéro en compagnie de son épouse et de son fils, les choses vont se gâter. D’autant plus qu’un jugement va donner raison à Rip et à son épouse. Mais malgré cela, Jack et Molly ne sont pas prêts à rendre l’enfant.

Lire la suite...
 
Un festival sur un air de musique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   

Image
Photo : Thibaut Demeyer
New Yorkaise née à Manhattan, elle expérimente très tôt sa passion pour l’opéra à travers un rôle d’enfant de trois ans dans Madame Butterfly de Puccini. A sa sortie de la New York School for Performing Arts, elle est choisie par Leonard Bernstein comme soliste dans les Young Peoples’s Concerts. Sa carrière commence à Broadway avec Un violon sur le toit de Zero Mostel puis elle interprète Maria dans West Side Story. S’ensuivra, à l’opéra, Lulu d’Alban Berg et Salomé de Richard Strauss avant d’être choisie par Francesco Rosi pour jouer dans son film Carmen auprès de Placido Domingo. Julia Migenes a enregistré 20 albums et a gagné un Grammy Award pour la bande originale de Carmen. En 2006, elle a publié Mémoires d’un oiseau rebelle ainsi qu’un nouvel album musical Alter ego. En 2007, elle met en scène Le barbier de Séville de Rossini pour les Opéras en Plein air.
Pas étonnant donc que le Festival souffle ses 35 bougies en rendant hommage à la musique de films à travers la talentueuse Julia Migenes. Avec  5 chansons issues de son dernier album « Hollywood Divas » deux morceaux du répertoire des années 30, un de Marlène Dietrich et le célèbre titre phare de Titanic pour terminer avec un hommage à Valentino écrit par un tout jeune compositeur américain. Sa voix chaude et grave en a fait frémir plus d’un dans la salle bondée du CID pour cette ouverture de la 35ème édition.

Lepage Brigitte

 
Rencontres appétissantes... Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   

Un des points forts du week-end est sans conteste la venue de Meryl Streep à Deauville. Après son passage en 2007 pour « Le diable s’habille en Prada » elle nous revient dans une comédie tirée d’une histoire vraie, filmée par la réalisatrice Nora Ephron bien connue pour ses précédents longs métrages « This is my life » (ma vie est une comédie) « Sleepless in Seattle » (nuits blanches à Seattle) ou « You’ve got mail » (vous avez un message) entre autres.

Image

Lire la suite...
 
L'aventure continue pour "Titi" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   

Image
Photo : Lepage Brigitte
 Nouvelle aventure pour Michaël Erpelding qui, après avoir gravi les Marches de Cannes, va fouler les Planches deauvillaises grâce à sa participation au film de Léa Fehner « Qu’un seul tienne et les autres suivront. »
En effet, le jury du Prix Michel d’Ornano remettra officiellement son prix le dimanche 13 septembre, lors de la cérémonie de clôture du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2009. La réalisatrice Léa Fehner recevra 3.000,00 € ainsi que les producteurs Jean-Michel Rey et Philippe Liégeois. Une aide à la promotion du film de 10.000,00 € sera également remise à Rezo Films, distributeur du film.
Ce prix récompense depuis 1992 le meilleur scénario de long métrage d’un jeune auteur français et depuis 1998, il prend une nouvelle orientation en récompensant un premier film français dans le but d’aider à sa reconnaissance, sa promotion et son exportation.
Une belle occasion pour Michaël d’aller prendre la température de la salle lors de la projection du film et de récolter les premières impressions des spectateurs.

Lepage Brigitte

 
Harrison Ford, invité d'honneur Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   

Image
Photo : Thibaut Demeyer
Né à Chicago le 13 juillet 1942 d’une maman juive et d’un papa catholique, Harrison Ford est papa de quatre enfants, Benjamin et Willard avec sa première épouse Mary Marquardt, Malcolm et Georgia avec sa seconde épouse Melissa Mathison ; il vit actuellement avec l’actrice Calista Flockhart qui est maman d’un garçon prénommé Liam qu’elle a adopté en 2001.
C’est pendant ses études qu’il choisit sa voie ; pris sous contrat à la Columbia, il fait des apparitions au cinéma dans Un truand (1965) de Bernard Girard, Luv (1967) de Clive Donner puis enchaîne dans des séries télévisées comme L’homme de fer, Sur la piste du crime, Dynasty avec d’entamer une collaboration très fructueuse avec Francis Ford Coppola, Steven Spielberg mais surtout George Lucas.
Il occupe la quatrième place du classement des acteurs les plus prolifiques du box-office américain grâce à sa participation dans des films qui ont dépassé la barre des 100 millions de dollars. Ses rôles majeurs dans les sagas de La guerre des étoiles et les Indiana Jones ont engendré plus de deux milliards de dollars. Exception faite toutefois pour Blade runner, considéré comme film culte aujourd’hui, mais qui est malgré tout déficitaire. 

Lire la suite...
 
9 films, dont 4 premiers, pour 35 bougies Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   

 Nous connaissons à présent la composition du jury de la 35ème édition du Festival du Cinéma Américain de Deauville, sous la présidence de Jean-Pierre Jeunet, ainsi que les films à découvrir lors de cette semaine compétitive.
Auront donc la lourde tâche de départager les réalisateurs du cinéma indépendant pour remettre, lors de la cérémonie du palmarès le dimanche 13 septembre, le Grand Prix et le Prix du Jury :

Hiam ABBAS - comédienne, réalisatrice et scénariste,
Emilie DEQUENNE - comédienne,
Sandrine KIBERLAIN - comédienne et chanteuse,
Géraldine PAILHAS - comédienne,
Dany BOON, comédien - scénariste et réalisateur,
Jean Loup DABADIE – écrivain, scénariste, membre de l’Académie française,
Patrice LECONTE – réalisateur, scénariste et comédien.

Lire la suite...
 
On connait la présidence 2009... Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   

Dans trois petits mois à peine, la 35ème édition du Festival du film américain de Deauville débutera sous la présidence de Jean-Pierre Jeunet, du 4 au 13 septembre 2009.

Lire la suite...