Accueil arrow Le coin du cinéphile
Le coin du cinéphile
Rencontre avec C.Wagner et V. Thill Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Thibaut DEMEYER   

Image

 

A l'occasion de la conférence de presse de "Demain, après la guerre", le réalisateur Christophe Wagner et la scénariste Viviane Thill nous ont accepté de répondre à nos questions.

 

Après un tel succès rencontré avec « Doudege Wénkel », ne ressens-tu pas une pression avant le tournage de « Demain, après la guerre » ton second long métrage ?
Je suis tellement dans le truc que je n’ai pas vraiment le temps d’y penser. Ceci dit, la grande différence entre ce film et le précédent, c’est qu’avec « Doudege Wénkel », personne ne m’attendait au tournant. Là, ce sera différent. Disons que la pression vient plutôt du fait que ce film est encore plus difficile que le premier.

Dernière mise à jour : ( 06-08-2014 )
Lire la suite...
 
ENG NEI ZÄIT Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   

 Image

 

Ce mercredi 31 août, la presse était conviée à la conférence de presse organisée par Samsa Film pour annoncer le tournage imminent du second long métrage de Christophe Wagner (« Doudege Wénkel ») intitulé « Demain, après la guerre » sur un scénario signé Viviane Thill.

Dernière mise à jour : ( 06-08-2014 )
Lire la suite...
 
Palmarès et premier bilan en présence d'Emmanuelle Béart Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   
Image
 

Ce samedi 22 mars s’est déroulée au Cercle de Wallonie, sous la forme d’un diner de gala réunissant près de 300 convives, la soirée de clôture du festival Imagésanté 2014, placée sous le parrainage d’Emmanuelle Béart.

En ouverture de la soirée, Emmanuelle Béart a souligné son fort attachement au festival et a clamé son grand intérêt pour le secteur du film documentaire. Pour la prochaine édition d’Imagésanté, elle a déclaré ne plus vouloir revenir en marraine, mais plutôt en membre d’un jury, afin de pouvoir découvrir la nouvelle sélection de films sur la santé qui y sera proposée!  Ensuite, Maureen Louys et Philippe Longtain ont appelé sur scène Philippe Kolh, le président heureux d’Imagésanté, les présidents des divers jurys et les partenaires officiels du festival pour découvrir les prix et remettre leurs trophées aux nombreux lauréats.

 
Lire la suite...
 
Conversation avec le public : morceaux choisis Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Thibaut DEMEYER   

Photo : Brigitte Lepage
Image
 

Plus de 270 personnes s'étaient données rendez-vous ce samedi soir dans la salle 1 du Ciné-espace d'Arlon pour assister à l'avant-première de la comédie de Joël Franka "Une chanson pour ma mère". A l'issue de la projection, l'émotion était palpable "je vous laisse respirer un peu avant de répondre à vos questions" lance Joël Franka visiblement heureux d'être là et de voir l'engouement du public. Capable de vendre des glaces à un esquimau, Joël Franka a rempli son contrat d'amuseur public  aimant tourner à la dérision certaines questions comme celle d'une spectatrice qui se demandait comment c'était passé le tournage avec les Rossignolets : "un enfer, il pleuvait énormément. D'ailleurs, on a perdu deux enfants devenus tuberculeux. Bon, le film est bien. Tant mieux. Mais perdre deux enfants sur un tournage c'est dur" dit-il non sans humour.  Puis devient à nouveau sérieux, expliquant que cela fait 5 ans qu'il travaille sur ce projet "tout cela ne vient pas tout seul en restant assis sur une chaise, précise-t-il, il faut être capable de se mettre dans l'ambiance, chercher, se documenter et pour finir, les choses se mettent en place surtout si on croit en ses projets" conclut-il avant de répondre en toute logique à un spectateur étonné de voir que le film a été entièrement tourné par chez nous "vous savez, "Fargo" des frères Coen a été tourné en Dakota du Nord parce que l'action se situe là-bas. Mon film se situe en Ardennes, alors pourquoi aller tourner ailleurs ?" Ajoutant "A force de situer des films nulle part, on emmène les gens nulle part".

Thibaut Demeyer

Article également paru dans l'Avenir du Luxembourg du lundi 25/03/2013

Dernière mise à jour : ( 24-03-2013 )
 
"Rendez-vous en terre bien connue" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Thibaut DEMEYER   

Photo : Thibaut Demeyer
Image

Joël Franka, un nom qui ne manquera pas de résonner à travers tous les medias, tant en Belgique qu'en France. Cela a d'ailleurs déjà commencé. C'était il y a un mois, lors du Festival du Film d'Amour de Mons, puis ce vendredi à Virton et à Charleville Mézières et ce samedi au Ciné-espace d' Arlon.  La raison de cette soudaine popularité, Joël Franka la doit à sa toute première réalisation cinématographique intitulée "Une chanson pour ma mère". Une comédie tendre et émouvante comme on aimerait en voir plus souvent.

Dernière mise à jour : ( 24-03-2013 )
Lire la suite...
 
Votre cinéma et vous Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   

Photo : Thibaut Demeyer
Image

Ce samedi 23 mars à 19h30 au ciné-espace d'Arlon, en collaboration avec l'asbl "Profession : Cinéphiles", le réalisateur Joël Franka viendra présenter son film  "Une chanson pour mère" avec dans les rôles titres Patrick Timsit, Dave et Sylvie Testud. A l'issue de la projection, Joël Franka répondra aux questions des spectateurs. Meneur du débat : Thibaut Demeyer.

Dernière mise à jour : ( 24-03-2013 )
 
Led Zep, le 10 décembre 2007 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   

Image

 

Historique et unique : la diffusion en exclusivité au cinéma du concert inédit du 10 décembre 2007 du groupe mythique Led Zeppelin à l'O2 Arena de Londres, concert en hommage à leur ami co-fondateur d'Atlantic Records Ahmet Ertegun. Pour la petite histoire, pas moins de 20 millions de fans s'étaient manifestés pour 18000 tickets en vente seulement.

Lire la suite...
 
Le prénom : de la scène au grand écran Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   

Image Présenté dans le cadre des Rencontres du jeune cinéma français, « Le Prénom » une comédie de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Pattellière a donné le ton, ce jeudi soir, de cette 20è édition qui se veut à la fois cinéphile et grand public.

Lire la suite...
 
Le cinéma français tourne une page émouvante Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Thibaut DEMEYER   

Image Pierre Tornade, Michel Duchaussoy, Pierre Schoendorffer….le cinéma français est en train de tourner définitivement une page importante de son histoire. Espérons que nous en resterons là même si l’immortalité ne concerne personne, même pas les grands artistes.

Dernière mise à jour : ( 14-03-2012 )
Lire la suite...
 
Triomphe de Mr Nobody Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   

 C’est un fait, les Belges s’exportent bien, très bien même. Il était donc urgent de remettre sous les feux des projecteurs ceux et celles qui affichent en dehors de nos frontières une réputation qui n’est plus à démontrer en les récompensant comme il se doit.  Les membres de l’Académie Delvaux, en association avec la fondation Magritte créée par Charly Herscovici, se sont mobilisés pour remettre, lors d’une cérémonie, les Magritte du Cinéma, associant ainsi le nom de deux grands artistes belges pour un label prestigieux.

Dernière mise à jour : ( 05-02-2011 )
Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 10 sur 41