2017
Tribute to Laura Elizabeth Dern Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   
Remarquée en 1986 à l’âge de 19 ans dans « Blue Velvet » de David Lynch, elle deviendra sa muse dès 1990 pour « Sailor et Lula », Palme d’or au Festival de Cannes cette année-là, puis pour « Inland Empire » en 2006 et pour la série « Twin Peaks ». Fille de l’acteur Bruce Dern et de l’actrice Diane Ladd, elle jouera avec sa maman dans cinq films : « Les Bootleggers (1973), « Sailor et Lula » (1990), « Rambling Rose » (1991), « Citizen Ruth » (1997) et « Daddy and Them » de Billy Bob Thornton (2001). En 1992, elles ont été nommées aux Oscars en même temps pour le film « Rambling Rose ».
 
Image
 
Avec une bonne cinquantaine de films et séries télévisées à son actif, elle a œuvré avec des réalisateurs tels qu’Arthur Hiller, Steven Spielberg, Peter Bogdanovich, Roland Joffé, Robert Altman, Clint Eastwood, Paul Thomas Anderson ou encore dans la série Big Little Lies.
Elle sera à l’affiche de « Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi » de Rian Johnson (Vice Amiral Holdo) en cette fin d’année 2017 (date prévue le 13 décembre).
 
Brigitte Lepage 

 
Michel Hazanavicius, président du jury Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   
« Je suis extrêmement touché et honoré de présider cette année le Jury du Festival du Cinéma Américain de Deauville. J'ai, comme la moitié de la planète, été en partie élevé par le cinéma américain et je me réjouis de passer ces dix jours à m'en nourrir à haute dose. 
In Cinema we trust! »
 
Photo : Thibaut Demeyer
Image
 
 
En compétition lors du dernier Festival de Cannes 2017 avec son 7ème long métrage « Le Redoutable » qui sortira en salles le 13 septembre, Michel Hazanavicius s’est imposé, dès ses débuts de cinéaste, avec un style iconoclaste qui séduit tous les publics, surtout depuis la parodie de deux films d'espionnage avec Jean Dujardin : « OSS 117 : Le Caire, nid d'espions » et « OSS 117 : Rio ne répond plus ». La mise en scène du film romantique muet et en noir et blanc « The Artist », interprété par Jean Dujardin et Bérénice Bejo le consacrera comme étant le seul cinéaste français remportant 5 Oscars, dont celui du meilleur film et celui du meilleur réalisateur, mais aussi plus de cent récompenses en 2012 incluant le British Academy Film Award du meilleur film, du meilleur scénario et du meilleur réalisateur, le César du meilleur film et celui du meilleur réalisateur, les Independent Spirit Awards du meilleur film et du réalisateur ainsi que les Oscars du meilleur film, du meilleur réalisateur et celui du meilleur acteur pour Jean Dujardin.
 
Lors de la cérémonie du Palmarès du Festival du Cinéma Américain de Deauville, deux prix sont attribués par le Jury : le Grand Prix et le Prix du Jury.
 
Brigitte Lepage 

 
Emmanuelle Bercot, présidente du Jury de la Révélation Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par LEPAGE Brigitte   
"Fervente américanophile, je me réjouis et m’estime honorée d’être appelée à présider le Jury de la Révélation du 43ème Festival du Cinéma Américain de Deauville. Dans mon imaginaire, depuis toujours, Amérique et Cinéma ne font qu’un. Ces dix jours feront de moi, avant toute chose, la plus heureuse des spectatrices. »
 
Photo : Thibaut Demeyer
Image
 
Emmanuelle Bercot est une réalisatrice, scénariste et actrice française.

Maïwenn lui donne l’occasion de se faire remarquer en tant que scénariste et interprète pour son film « Polisse ».
Mais c’est avec « Mon roi », toujours de Maïwenn, qu’elle obtiendra le Prix d'interprétation féminine à la 68e édition du Festival de Cannes en 2015. Elle sera également nommée cinq fois aux César, dont celui de la meilleure actrice pour « Mon Roi » et du meilleur réalisateur pour « La Tête haute » en 2016. Son dernier film, « La Fille de Brest », est sorti en novembre 2016.
 
Lors de la cérémonie du Palmarès, un Prix est attribué par le Jury de la Révélation : le Prix Kiehl’s de la Révélation.
 
Brigitte Lepage